Les monts du Beaujolais, entre terroir et histoire

Vous êtes avide de nouveautés et de découvertes ? Alors cap sur les monts du Beaujolais ! Cette région située au nord de Lyon et ses 1 750 km² ont tous les arguments pour vous séduire !


Une localisation… et une appellation

Situation géographique

Les aventuriers à la recherche d’espaces à découvrir ne seront pas déçus avec les monts du Beaujolais. Le Beaujolais s’étend jusque dans le nord du Rhône et dans le sud de la Saône-et-Loire. Il est délimité au nord par les monts du Mâconnais et au sud par ceux du Lyonnais, –  à l’Est, c’est la vallée de la Saône qui en dessine les contours alors qu’à l’Ouest, le Massif central est à portée de main ! De par ces contreforts et montagnes, la région jouit d’un climat plutôt océanique, tempéré, à influences montagnardes.

Ces attaches géographiques et géologiques et cette influence météorologique en font un territoire riche, notamment en ce qui concerne son terroir.

Les plus beaux villages du Beaujolais

Le Beaujolais est une ancienne province française dont la capitale était auparavant Beaujeu, ville qui a tout naturellement donné son nom à la région. Si cette charmante commune existe toujours, à quelques 35 km au sud de Mâcon, seuls environ 2000 habitants y résident aujourd’hui. La capitale du Beaujolais est aujourd’hui Villefranche-sur-Saône, bourgade au nord de Lyon et qui recense plus de 36 000 habitants.

La région des monts du Beaujolais est connue pour la beauté de ses villages. Le village d’Oingt est par exemple l’un des plus beaux, si ce n’est le plus typique du Pays des Pierres Dorées, pierres notamment utilisées pour bâtir les bâtiments. Ses rues médiévales, sa chapelle, son donjon ou encore la porte fortifée de Nizy en font l’une des curiosités du secteur, d’ailleurs inscrite à la liste des Plus beaux villages de la terre, rien que ça ! N’oubliez pas de visiter la tour d’Oingt : vous profiterez d’une superbe vue sur la vallée d’Azergues, les monts du Beaujolais, des Alpes au Bugey, des Monts d’Or et du Lyonnais !

Si vous êtes féru d’histoire, Theizé est un village au riche patrimoine historique, principalement daté du Moyen Âge. De nombreux châteaux alentours sont également à cocher sur votre liste de lieux à visiter, notamment celui de Rapetour et son paysage de carte postale. Le village de Rapetour, perché sur un coteau ensoleillé, offre une magnifique vue sur la vallée ainsi que de mémorables couchers de soleil. Pour un moment magique, ou romantique…

Autre village digne d’intérêt, celui de Ternand, village classé notamment grâce à son église et ses ruines qui remontent jusqu’au XIVème siècle et l’époque où le lieu était une place forte. L’ancien chemin de ronde est d’ailleurs toujours visible, et il vous permettra d’admirer les lieux et la vallée en contrebas.

Caractéristiques géographiques

Si vous aimez la hauteur et la marche, vous pourrez vous y adonner à loisir sur les monts du Beaujolais. La région est pourvue de cols et de monts remarquables, comme le Mont Saint-Rigaud et ses 1009 m d’altitude – c’est d’ailleurs le point culminant du département du Rhône, d’où son surnom de « Toit du Rhône ». Une « fontaine sacrée » aux vertus curatrices est également prisée des touristes.

Vous profiterez aussi de superbes rivières tout au long votre passage dans la région du Beaujolais. Citons, à l’Est, la Saône, principal affluent du Rhône, qui sillonne le territoire. De l’Ouest à l’Est, il y a l’Ardières qui se jette dans la Saône à Belleville-sur-Saône – au Sud-Ouest, c’est la Turdine qui se jette dans un affluent de l’Azergues. Cette dernière passe par le Sud-Est et se jette, à Anse, dans la Saône. Certaines communes comme celle, déjà citée, de Ternand, font ainsi référence aux nombreux ruisseaux qui parsèment le territoire – Ternand signifie en effet « trois ruisseaux ».

Entre vallées, forêts et vignes

Nature et paysages

Le Beaujolais ne manque pas d’originalité. Avec ses vignobles, ses coteaux et ses vallées, on peut dire que c’est un pays de verdure et de contrastes. L’étendue de ses vignobles vous offrira un cadre charmant et également une vue imprenable sur la nature environnante.

Relief, sol et géologie

De loin, le Beaujolais est un ensemble de chaînes et de plateaux, mais également de coteaux et de vallées. Les sols sont riches et divers, ce qui offre des caractéristiques intéressantes aux vins produits : sols sableux ou argileux au Nord, sols argilo-calcaires surtout dans le Sud de la région. Ces strates de la vallée de la Saône, datées du jurassique (il y a près de 200 millions d’années), sont faites de sédiments marins, de limons et d’argile. Elles font la richesse du patrimoine géologique de la région.

Le Beaujolais, un terroir d’exception

Viticulture et méthodes locales

L’activité principale du Beaujolais reste la viticulture, surtout dans l’Est. Pour tout amateur de vin, c’est assurément une région à (re)découvrir ! Moins connue que le Bordelais ou la Bourgogne, c’est pourtant une terre aux traditions viticoles millénaires.

Les vignobles s’étendent en tout sur plus de 20 000 hectares. Les saveurs obtenues sont variées, grâce à la richesse des sols et au savoir-faire de vignerons passionnés. La récolte des raisons se fait otujours manuellement afin de garantir des grappes en bon état, et entières de surcroît. Des maîtres assembleurs réalisent des assemblages intéressants, et le Beaujolais est désormais une région viticole de renom, bien loin de la simple « fête » du Beaujolais nouveau.

Le Beaujolais Nouveau

Si vous décidez de vous rendre dans les monts du Beaujolais le troisième jeudi du mois de novembre, vous pourrez être témoin de l’évènement majeur de la région : celui du Beaujolais nouveau !

Le Beaujolais nouveau, ou Beaujolais primeur, est un vin rouge ou rosé, fruité, frais et léger, à consommation rapide. Cette tradition est désormais connue et respectée dans tout le pays, même si la qualité des vins dégustés n’est pas toujours au rendez-vous. Précisons que seuls les Beaujolais et Beaujolais-village peuvent avoir cette appellation de Beaujolais nouveau.

Vins et réputation

Le Beaujolais est surtout connu pour son se vin rouge. Celui-ci est obtenu grâce à un cépage gamay noir à jus blanc. Tout oenophile qui se respecte doit visiter ses vignes et déguster ses crus d’exception, qui sont au nombre de dix.

Citons par exemple le Saint-Amour, produit au Nord de la région, qui connaît un réel succès ces derniers années grâce à ses arômes subtils. Les coteaux exceptionnels nommés Chénas et Romanèche-Thorins voient naître le Moulin-à-vent, vin de caractère qui se conserve bien et qui est parfois comparé à certains crus bourguignons. Parlons aussi du Juliénas, produit sur les terres du village du même nom, vin rouge AOP produit à la fois dans le département du Rhône et dans celui de Saône-et-Loire.

Les 7 autres crus à découvrir sont le Fleurie, le Chénas, le Chiroubles, le Régnié, le Morgon, le Côte de Brouilly et le Brouilly.

Les monts du Beaujolais : le paradis des randonneurs !

Les cols à ne pas rater

Amateurs de rando, vous ne devrez en aucun cas oublier de visiter des cols – peut-être est-ce l’occasion d’essayer la randonnée cyclisme, particulièrement adaptée en cette contrée vallonnée. En gravissant les monts du Beaujolais, vous profiterez des magnifiques paysages et de villages comme figés dans le temps. Voici quelques cols qui vous offriront des ballades agréables :

– Le Col du Chêne (704 m d’altitude, dénivelé 390 m)

– Le Col de Brouilly (333 m d’altitude, dénivelé 107 m)

– Le Col du fût d’Avenas (743 m d’altitude, dénivelé 482 m)

– Le Col des Echarmeaux (712 m d’altitude)

Les circuits incontournables

Pour une aventure sportive et ludique, certains circuits pédestres sont tout indiqués. Découvrez la région au fil de votre promenade, que vous préfériez la marche, le cyclisme ou même la randonnée équestre. Choisissez un circuit qui vous conviendra, en fonction de sa durée et de ses éventuelles difficultés (cols, dénivelés). Notre conseil : profitez du printemps pour découvrir la région, qui est particulièrement éclatante de couleurs au mois d’avril et de mai. Quelques circuits d’intérêt :

– Le circuit des Pierres Folles de 7,6km à Charnay

– Le circuit des Trois Châteaux de 8,84 km

– Le Beaujolais vert de 18,61 km

– Le tour du Lac aux sapins de 4,51 km

– Le circuit Brouilly de 9 km